• Sève

Ressentez-vous colère, rage ou frustration ?

Dernière mise à jour : 31 janv.

Ce que je traverse en ce moment


Voilà un peu à quoi je ressemble parfois derrière mon ordinateur ! Au printemps, quand les choses me résistent, je sens monter en moi une colère. Colère contre moi-même, frustration de ne pas avoir la science infuse ; et elle part du ventre et crispe mes épaules et mes poings. Elle bloque ma respiration, me voilà en apnée. Cette colère, mes parents me l’ont interdite quand j’étais enfant, ne sachant pas quoi en faire ; Alors j’ai compris qu’il ne fallait pas la montrer et la garder à l’intérieur comme quelque chose de mauvais. Mais parfois, elle explose !!! Et vous ?



Comment améliorer la situation ?


La colère est une réaction physiologique liée à un sentiment d’injustice, réel ou fictif ou à une surcharge de stress, de fatigue qui engendre une perte de contrôle de soi.


La colère est l’émotion du printemps en Médecine chinoise. A cette saison elle s’exprime plus souvent, plus violemment et c’est normal.


La première chose que je fais quand je sens que la cocotte-minute monte en pression, est de m’éloigner du feu (PAUSE !) ou de l’éteindre (STOP).


Ensuite il faut s’efforcer de laisser sortir la colère, pas sur les autres bien sûr mais ce trop-plein doit sortir, s’extérioriser par l’activité physique (marche, course, boxe…), les larmes, le chant, les cris (les AH de

bucheron qui partent du ventre) ou la respiration, la visualisation, l’écriture, la musique, la méditation, les massages. C’est selon son tempérament.


Puis, il sera temps d’agir quand la tempête sera passée et que l’esprit sera plus clair. La colère, la rage et la frustration sont des signaux utiles. Bien gérés ils nous poussent à agir. L’énergie du printemps aide à l’extériorisation, la créativité. A cette saison, les graines en dormance, ont gardé tout l’hiver leur énergie cachée sous la terre et avec un peu de chaleur et l’eau, elles explosent, de vie, comme notre énergie créatrice et les solutions arrivent.



Pour vous aider à vivre ce moment, le Shiatsu est là


En Auto-massage : masser le ventre du haut vers le bas avec la paume des mains puis en spirale en commençant au centre (nombril) et en allant vers l’extérieur.

Masser l’intérieur des avant-bras avec le poing ; Faire plusieurs allers-retours.

Bien respirer par le ventre.

Et essayer un shiatsu, détente et lâcher prise garantis.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout