top of page
  • Sève

La Sensibilité est-elle une Faiblesse ? 3 astuces pour mieux la vivre !

La définition de la sensibilité



La sensibilité : faculté de percevoir des sensations, d'éprouver des sentiments, de vivre une vie affective intense. Le mot ne comporte aucune nuance péjorative ou négative.

En biologie : Propriété (d'un être vivant, d'un organe) de réagir d'une façon adéquate aux modifications du milieu. Ex la sensibilité de la rétine


Sensiblerie = sensibilité outrée, affectée ou déplacée ; le mot est toujours péjoratif.


La sensibilité extrème ou hypersensibilité : Sensibilité morale ou physique plus élevée que la moyenne.

On parle d’hypersensibilité, d’ultrasensibilité, de haute sensibilité ou encore de sensibilité élevée.



La sensibilité a 3 étages


1. Capteurs : perception par des sens plus en éveil

2. Emotions : ressentir plus d’émotions et avec une plus grande intensité (plus d’hormones produites et/ou plus de récepteurs)

3. Réactions : être envahi.e par ses propres réactions (rougir, transpirer, trembler, sursauter) et ses pensées (peur, phobie, anxiété)



Etes-vous plus sensible que la moyenne ?


Voici quelques exemples qui caractérisent les personnes à haute sensibilité :

1. Grande sensibilité aux lumières, aux sons, aux goûts, au toucher, aux odeurs et aux douleurs

2. Grande sensibilité à la caféine, à la théine et aux médicaments

3. Sentiment d’accablement dans les endroits peuplés

4. Sentiment d’épuisement après avoir passé du temps avec des gens

5. Sensibilité à l’énergie et à l’humeur des personnes qui les entourent

6. Réaction forte aux stimulations : sursauter, pleurer, se mettre en colère, se tétaniser, rougir …

7. Difficulté à supporter les changements

8. Elles n’aiment pas la violence verbale ou physique, contre les personnes, les animaux ou la Planète.



Est-ce que l’hypersensibilité est un problème ?


Non. C’est une caractéristique qui a permis à l’humain de survivre.

Ex : meilleure vue, odorat ou ouie = meilleure survie en milieu dangereux. Percevoir une odeur de brûlé avant les autres peut permettre de sauver des vies et sa maison !


Non. Ce n’est pas un trouble ni une maladie mais un trait de personnalité ! Elle concerne entre 15 et 30 % de la population ! Peut-être plus !


Oui. Elle augmente le risque d’épuisement émotionnel, le trop-plein de TOUT. C’est logique, c’est épuisant d’être surstimulé en permanence. Le corps finit par se rebeller contre l’excès d’hormones de stress.


Oui. Longtemps rangée avec la faiblesse, la fragilité, … cette caractéristique mal connue fait peur et est dénigrée. Du coup, les personnes concernées vivent dans l’ignorance de leur différence et elles sont facilement submergées par leurs émotions et leurs sensations.


Non. Franchir le pas pour mieux se connaître et accepter ce trait inné de caractère permet :

De mieux s’écouter (par ex : ressentir son besoin de calme et s’isoler)

De voir les avantages (créativité, ressenti, intuition… )

Se protéger (mettre en place des rituels par ex : sieste méditative)

11 vues0 commentaire
Post: Blog2 Post
bottom of page