top of page
  • Photo du rédacteurSève

40 % de votre bonheur dépend de vous !


C’est beaucoup ou peu ? Cela dépend du point de vue.

Je considère que ça me donne une bonne marge de manœuvre et de progrès !


Voilà comment se joue le bonheur

50 % est lié à la génétique. La longueur d’un gène influence la façon de ressentir les évènements. C’est notre plancher personnel pour construire nos fondations.

10% seulement est lié aux circonstances. Les facteurs extérieurs sont l’argent, la météo, les vacances, les biens matériels, les cadeaux, les embouteillages…

40 % est du à notre comportement et notre regard sur les évènements, ainsi que les choix que l’on fait et notre capacité à prendre les bonnes décisions. C’est dans ces 40 % que l’on trouve des solutions intérieures à une vie meilleure.

Selon Sonja Lyubomirsky dans son livre « Comment être heureux et le rester », Marabout, 2011.



Quelques idées pour une vie meilleure


  • Un projet, un objectif qui tient à coeur

Le bonheur est d'aimer le chemin autant que l'objectif. S'il n'y a pas de projet, pas de chemin, pas de bonheur !

Il n'est pas nécessaire que le projet soit de faire le tour du monde à la voile mais simplement qu'il vous tienne à coeur, qu'il ait du sens pour vous. Aucun jugement à avoir sur sa taille ou son importance! C'est à VOUS qu'il doit parler.

Où le chercher ? Dans nos passions d'enfant, chez nos amis, dans les sujets qui nous attristent ou nous mettent en colère, dans les activités artistiques, sportives, ....

Comment faire ensuite ? Faire le premier petit pas, se mettre en route !

  • Faire du tri

Choisir des stimulations mentales et émotionnelles positives.

L’isolement étouffe mais les relations toxiques aussi.


Dans les relations sociales, il convient de sélectionner son cercle d’amis parmi les personnes qui ont les mêmes goûts, les mêmes valeurs et la même vision de la vie. Ces personnes se trouvent dans les associations, les actions sociales, les activités sportives, de plein air…

Le but est d’être en relation avec des personnes qui nous font du bien.


  • Expert en lâcher-prise

Focaliser sur les petites choses qui font du bien, les petites réussites.

Choisir avec son cœur plutôt que pour respecter les conventions sociales : parfois se faire plaisir avec un film comique simple et facile plutôt qu’un drame psychologique !


  • S’écouter, s’observer

« La pensée crée la réalité.

Alors si tu as créé une réalité que tu n’aimes pas, n’y pense plus ! » Neale Donald Walsch

Si je dis et je pense tous les jours : « je suis maladroit, stupide, bête, je ne vaux rien… », mon cerveau fera le nécessaire pour transformer mes phrases en REALITE, pour être conforme à mes « attentes » (ou celles de mes proches).


Dans notre cerveau, c’est le système réticulo-activateur qui travaille et filtre les informations utiles parmi les millions qui nous parviennent chaque jour !


Vous l’avez compris : chaque matin, se dire « bonjour » avec un sourire et poser l’intention d’être en forme, heureux,



d’avoir de la chance ou de rencontrer des personnes agréables va conditionner notre journée et nous donner la motivation de passer à l’action pour atteindre cet objectif. Essayez c’est efficace.


  • Curiosité et humilité

La satisfaction de sa vie ne dépend ni des résultats aux examens, ni du quotient intellectuel ni de


l’origine sociologique de la personne mais de la soif d’apprendre et de l’habitude de poser des questions sur tout. Chercher à comprendre et découvrir sans cesse. C’est une étude en 1973 de Harvard sur 20 ans auprès d’étudiants qui l’a démontré !


Être humble et rester en éveil est la source de créativité et d’épanouissement !


Très belle année 2023, sérénité, projets et


joies

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page